www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du gap hautes alpes athlétisme
Actualités
Championnats de France Elite 2018 - ALBI (81)
Commentez cette actualité
8 Juillet 2018 - Lucas Lecomte
Championnats de France Elite 2018 - ALBI (81)

Julie TOURTET 9ème française aux championnats de France Elite


Il y a des compétitions à part. De celles qui justifient tous les efforts consentis depuis des années. Avoir la chance de concourir avec les meilleurs de sa discipline n’a finalement pas de prix. Car ce n’est pas une faveur mais une récompense que d’y participer.


Deux ans après sa première expérience à ce niveau et après une année plombée par les soucis de santé divers et variés, voilà le retour de l’enfant prodigue de l’athlétisme gapençais. Julie TOURTET, fidèle au poste et surtout au club malgré des études à 300 kilomètres de chez elle, avait décroché brillamment son sésame pour les fameux championnats de France Elite d’ALBI – Opus 2018. Engagée avec le 8ème temps, l’objectif de conserver son rang et donc d’être finaliste (8 premières) paraissait légitime. Il n’en reste pas moins qu’Albi ne lui évoque pas les meilleurs souvenirs. Même si c’est sur ce stade que sa meilleure amie Amélie BOYER avait décroché son improbable mais néanmoins mérité titre de championne de France de javelot en 2015, Julie avait un gros pincement au coeur. C’était justement là, il y a 3 ans lors des championnats de France jeunes qu’elle avait vu s’envoler le podium, voire plus, après seulement 350m de course. Une violente chute, où son genou butant la barrière avait projeté son corps et sa tête humer les vapeurs de la piste d’Albi. Dès la veille de course ce vendredi, de vieux souvenirs sûrement non guéris resurgissaient. La rédemption passerait par la piste, c’était une évidence.


Alors pour contrer le mauvais sort, pas des centaines de solution, juste faire ce que l’on sait faire de mieux : courir parce que l’on aime ça, courir parce que c’est ce qui nous anime, courir parce qu’on a la chance de pouvoir le faire. La position sur la ligne de départ allait de suite la recadrer et la faire rentrer dans le vif du sujet. 3ème en partant de la corde avec les deux immenses favorites à sa gauche… Bizarrement, on fait profile bas à ce moment là. Le salut à la caméra qui va bien, et en piste !


Départ… rapide vous imaginez bien. Les premiers mètres font ressortir l’évidence, elle a envie de jouer. Il fait chaud, cela va être long certes mais c’est en prenant des risques au bon moment que l’on apprend. Quel meilleur endroit que les France Elite pour apprendre ? Passage au 500 très rapide, on lui glisse à l’oreille (non, son coach crie comme un veau!) de ne pas trop s’enflammer et rester relâchée. Tout effort inutile se payera cash, les dures lois du steeple. Trois courses se distinguent alors : les cadors devant, les intermédiaires (dont Julie) et un peloton de fin. Elle se retrouve rapidement seule et doit faire son propre rythme ce qui est, et de loin, pas sa spécialité ! Jusqu’au 1500m elle est sur les bases de son record mais tout le monde prend un sérieux coup de bambou. Chaleur et détail cocace : la rivière se passe avec soleil en pleine poire (Albi 20h, soleil rasant, vous voyez le tableau), il n’y en a pas une qui arrive à se lacher, tout le monde saute dans le vide. Le passage au 2000m voit le retour d’une athlète parisienne grande habituée de ces championnats. Julie tente dans un premier temps de la contrer… et y laisse de nouvelles plumes. Ensemble jusqu’au dernier 500, la parisienne s’envole ensuite et Julie termine sa course avec les dernières cartouches restantes… 9ème en 10’50’’. Son chrono peut paraître loin de sa propre référence (10’40’’), en analysant les résultats, on se rend compte que toutes les athlètes sont très loin de leur record et celle qui en est le moins loin… c’est Julie ! Donc pas de regret, elle a été au niveau de l’évènement et a su conjurer le sort. Le sourire est grand à l’arrivée même si elle aspirait à mieux. Une nuit plus tard, elle savourait !


« Autant à Angers (Elite 2016), je n’ai pas pu profiter tellement je m’étais fait dessus. J’étais arrivée en chambre d’appel, tu croises Renelle LAMOTTE, tu comprends pas trop ce qui t’arrive. Là, je savais à quoi m’attendre et je connais mieux les filles du steeple donc j’aborde différemment la chambre d’appel et de courir devant un stade bien garni. Je suis pas déçue mais je sais qu’il y a encore beaucoup de place pour faire mieux… Je maîtrise pas encore bien cette distance. Mais bon avec l’expérience ça va le faire hein ! C’était vraiment bien de courir à ce niveau. J’avoue avoir beaucoup repenser à ma chute d’il y a 3 ans. J’étais bien perturbée mais après 600m, j’ai chassé ça de ma tête et je me suis dit allez profite et dépouille toi. Le reste… c’était long ! Je languis Niort, là ce sera quand même mieux pour se battre pour les premières places. »


Rendez-vous est donc pris pour les championnats de France Espoirs à Niort dimanche prochain pour fêter dignement la fin de la catégorie espoir pour celle qui aura décrocher une médaille dans chaque catégorie… Pas si mal !


Pour la petite histoire, voilà exactement ce que l’horoscope du journal local prédisait pour Julie : « Armez-vous de courage pour faire face aux obstacles ».  


Retrouver les résultats du championnat de France élite du 3000m steeple.

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
18/09 >
14/09 >
29/08 >
23/08 >
24/07 >
18/07 >
16/07 >
16/07 >
14/07 >
09/07 >
05/07 >
03/07 >
02/07 >
25/06 >
20/06 >
19/06 >
09/06 >
05/06 >
05/06 >
01/06 >
Compétitions à venir
10 Kms de Gap Sud












-

Challenge des 4 lancers

Championnats de France
Les minimas pour les championnats de France estivaux



News
Afin d'améliorer notre qualité nous souhaitons vous soumettre à un sondage à nous remettre au bureau où lors des entraînements avant le 18 juin

Le sondage est ici
Les Espaces
 

Ligue Paca
 

Section Trail du Gap Hautes-Alpes Athlétisme
MERCI À NOS PARTENAIRES !